#}

Des femmes célibataires, leurs vies, leurs peines

Analyses et société
Mamoun Moubarak Dribi
11-05-2017

Qu'est ce qui rend la vie de certaines femmes célibataires au Maroc si pénible? Si certaines s'accomodent de leurs situations, d'autres par contre vivent trés mal leurs célibat! Quand on les interroge, elles parlent de sexualité, de frustration et surtout de la peur de vieillir toutes seules. 

I. la question de la sexualité :

ce qui fait sa complexité, c'est la charge émotionnelle immense qui l'englobe!! la question de l'interdit, la question de la procréation, et surtout le fait qu'elle soit considérée (à tord) comme LA JOUISSANCE ultime!

Rappelons le séminaire de Lacan "L'objet" où on apprend que le phallus érigé, tient lieu et place de représenter l'envie!

l'absence de référent : غياب المرجع

la vie en couple, la vie à deux... est une belle trouvaille de la société de consomation, qui veut maintenir la pression sur les gens, afin d'accroitre le mode "consommer" conformément aux cycles des tendances, consommer selon les besoins des sociétés de fabrication!! il y a ici une question économique et métaphysique. le fait de refuser Dieu dans la vie quotidienne, il a fallu le remplacer par quelque chose. on a cherché à le remplacer par la liberté sexuelle, par la liberté de choisir et de changer son identité sexualité (trans genre), et on l'a remplacé par la puissance de l'argent et l'idée de se faire plaisir..

On sait qu'une personne seule, est difficilement influençable!! sans enfants. il est presque un rempart infranchissable! il peut garder le même frigo pendant 20 ans ou plus, garder la même voiture, et la même maison...

alors on introduit l'idée, du référent. vivre seul, sans référent c'est devenir fou à coup sur...

la relation à deux, la relation de besoin

toute personne en couple, connait la délicate question : "cheri (e) j'ai besoin de... les enfants ont besoin de..." si cela est nécessaire certes, c'est aussi constituant d'une réalité vide, sans amour! où il n'y a que des fonctions et des obligations! no spirit!!

La réponse de l'islam

la réponse est ici individuel est communautaire

l'islam rend l'individu libre, il n'a pas besoin ni de référent ni de tutelle... car les précéptes de l'islam sont simples et concerne deux champs :

  1. théologique (prière, jeûnes, haj etc)
  2. comportements et conduites (droiture et piété)

la notion de référent est une manipulation terrible, car elle fragilise les gens! qui sans époux ou épouse,  sont considérés par eux mêmes comme anormaux!! comme marginaux

________________________

nous parlions donc de la difficile question de sexualité, pour dire ceci : le rapport sexuel est soit structurant soit destructurant!

  1. il est structurant quand il signifie beaucoup de choses en terme de sentiments d'amour et de respect
  2. il est destructurant quand il n'a aucune signification à part celle d'assouvir un soi disant besoin

___________________________________________________

II. la procréation

la question de la sexualité nous introduit (si je puis dire) à celle de la procréation qui comporte en sa teneur la question de la mort! sa disparition à soi...

or ici la question de la mort joue une autre fonction?

La mort ici c'est la mort du MATASA

____________________________________________

ce dont souffre véritablement le célibataire, c'est de possession.

il manque d'un lien auquel il peut prétendre tout seul. Mon Mari, Ma femme, Mes enfants

Encore une fois, il est question de castration...

_____________________________________________________________