#}

La fonction du doudou

Pensées universelles
Mamoun Moubarak Dribi
11-05-2017

Il n'y a pas un couple actuellement qui n'a pas dans sa voiture ou dans son bureau des doudous qui trainent partout !! à la maison n'en parlons pas... la plus part des parents s'interrogent sur ce que pourraient bien signifier cette étrange relation de leurs enfants à cette peluche, qui même toute fripée reste la chose la plus rassurante pour lui !

Rappelons juste une chose, tout les enfants ne vivent pas cette relation aux objets. Les voix des experts, à ce niveau là ne s'accordent pas autour d'une même voie. C'est pour cela qu'on ne parlent pas d'un stade caractéristique de l'évolution de l'enfant ! Mais il s'agit quand même d'un passage assez intéressant dans la vie des tout petits. Généralement, c'est à partir du 4ème mois que va se déclencher la relation à l'objet transitionnel, cette étape va durer jusqu'au 14 ème mois !! bien évidemment, on est pas ici dans une science exacte, une durée plus ou moins longue ne signifie pas grand chose ! Mais la rigueur devra être de mise, si on constate en effet, que l'enfant reste lié à son doudou au delà de la petite enfance. Les travaux du pédiatre britannique Winnicott font références, il est en effet, le premier à avoir compris la relation entre l'enfant et son doudou. Il l'a appelée « l'objet transitionnel » cet objet permet à l'enfant de rester rassurer, et de ne pas sombrer dans l'angoisse ni dans la dépression (comme quoi déjà complexe la nature du bébé !! à méditer s'il vous plais) en cas d'absence de sa mère. En effet depuis la naissance, le nourrisson dispose de sa maman à longueur de journée et même la nuit. Elle lui donne le sein à volonté, ils vivent ici des moments d'extase. Usant de petits gestes et d'une grande variétés de cris (lire dans ce sens les travaux de Thomas Berry Brazelton) le petit être communique aisément avec sa même ! Parfois, il la manipule et parvient même à se jouer d'elle. Cette sensation d'assurance procure à l'enfant un sentiment de toute puissance. Il vit son premier rapport fantasmatique à la vie : « il a l'impression de faire apparaître sa mère! Et le sein nourricier qu'il chérit tant... ». C'est l'éminent Lacan qui va développer en théorie cet aspect là quand il invente le concept de l'objet petit a... où il nous  révèle le contenu même de la dimension fantasmatique. Si j'ouvre les guillemets ici, il ne me suffirai pas une seule page pour les refermer ensuite. Ainsi, d'après les travaux de Winnicott, l'enfant en découvrant le sens du toucher, en se caressant son propre petit corps et celui de sa maman, il intègre la sensation du doux ! Chose qu'il va retrouver par la suite avec son doudou (d'où le nom, vous l'aurez deviné). L'enfant n'accepte pas facilement l'éloignement de sa mère, il va vivre tantôt du chagrin et de la colère. En prenant possession d'un doudou, il développe très tôt la  notion d'appropriation et de possession, élément essentiel qui va forger son caractère et affirmer sa personnalité. C'est cette notion que je vulgarise en employant le terme MATASA (acronyme des pronoms possessif). Le doudou va servir de bouée de sauvetage à l'enfant, au moment du sevrage ! Le traumatisme est si puissant (en même temps très utile!!) que l'enfant perd tout ses repères, mais il demeurera accroché à son objet fétiche : le doudou.

Pour la maman le traumatisme est tout aussi profond, la séparation  d'avec son enfant, arrêter de lui donner le sein, l'amener à grandir, ne sont pas des choses auxquelles on n'est bien préparé ! Malgré l'expérience que l'on a eu avec le premier ou le second enfant ! Les femmes vivent ce passage comme si s'était toujours la première fois. En tant que parent, on veille toujours à sécuriser nos enfants. Si on s'aperçoit que notre enfant semble perdu sans son doudou ! Si à chaque fois qu'il le perd il paraît désorienté et terriblement mal, on gardera à l'esprit qu'il se peut qu'il souffre. Mais au delà d'une certaine limite, on devra consulter. Les risques qu'il y est un trouble réactionnel de l'attachement (TRA) devront être éliminé. Cet aspect fera l'objet d'une prochaine publication.