#}

Le bonheur d'être parent

Pensées universelles
Mamoun Moubarak Dribi
11-05-2017

J'ai trouvé cette semaine sur internet un très bon article écrit par une jeune psychologue française, qui parlait de son enfance, de sa relation avec ses parents, des bons souvenirs vécus à grandir dans une famille soudée dans la joie et dans les peines... elle a écrit quelque chose qui m'a touché et que j'aimerais partager avec vous ! Elle a dit : « de nos jours on ne parle plus que des problèmes que rencontrent les parents avec leurs enfants... et si on parlait aussi du bonheur d'être parent, celui d'aider l'enfant à grandir et à construire sa personnalité ». J'ai trouvé ses mots tellement juste, surtout de la position que je mets en jeu avec les auditeurs chaque jour deux heures durant, à écouter leurs peines et leurs problèmes. A essayer de les faire bouger ne serait ce que de quelques millimètres pour se placer autrement que dans un angle fermé ! Oui en effet, être parent n'est pas une mince affaire de nos jours ! Le monde n'est plus ce qu'il était il y a 10 ans. Avec l'arrivée des réseaux sociaux, une information publiée fait le tour du monde en quelques minutes ! Ils appellent ça « l'info virale » vous imaginez le topo !! virale, c'est affreux. Mais on s'y fait, on se laisse porter par la vague des flots incessant des vidéos, des liens et des clics. Presque tout le monde a le nez accroché à un petit écran ! Qu'ils soient en face d'une tablette ou d'un smartphone nos petits bambins ont le doigt facile, glisser-déplacer un écran, découvrir une nouvelle fonction à tel ou tel outil caché parmi les mille et un programme !! nos enfants sont tout simplement incroyable. Mais ils restent faciles à entraîner, une promenade en forêt, ou en bord de mer !! surtout en hiver, c'est féerique !  Un feu de camp, quelques sandwichs, collés les uns aux autres, ils redeviennent quelques instants nos petits anges ! Les yeux qui brillent, les dents qui étincelles de mille envies, le cœur léger, ils nous écoutent raconter nos petites aventures d'antan !! Maman et papa redeviennent des héros. Je me retrouve soudainement à courir l'herbe et à fouetter le vent, intrépide et fougueux tel un personnage dans les romans de Marcel Pagnol. L'imaginaire est si bon et si doux à vivre aux côtés de nos enfants. Ils nous permettent de revivre deux fois l'histoire ! La nôtre en tant qu'adulte, et une nouvelle enfance retrouvée avec eux ! On redevient enfant, à chaque moment, à chaque instant de leurs craintes et de leurs chagrins. On redevient enfant en face de leurs joies et de leurs éclats de rire à déballer à la hâte un cadeau d'anniversaire ou un simple bonbon. On devient enfant, quand on les grondes à contre cœur, d'avoir tiré les cheveux à leurs camarades de jeu ou d'avoir trop mangé de chocolat. On devient enfant à chaque fois qu'ils pleurent de n'avoir pas était là, pour ça ou ça ou ça... le cœur serré, les parents se retirent dans leurs lits, et n'arrivent pas à s'endormir, reviennent jeter un coup d'oeil sur les enfants pour s'assurer qu'ils sont encore là ! Comme si la nuit venu un mage par enchantement pourrait nous les ravir. Quand de mot en mot on les voit grandir pour s'opposer et frétiller à chaque fois qu'ils nous prennent en défaut d'avoir dit deux choses qui ne se valent pas ! Ils nous font chavirer, et nous agace ! Ils sont acides, doux et pétillant à la fois. Ils sont l'incarnation de ce qui est nouveau, et nous pauvres parents on est déjà ringard et vieux. Ils nous portent en eux, ils font partie de nous ! On angoisse, on doute quand on les voit parler et réagir, on a peur d'avoir raté l'histoire : celle de transmettre et de s'effacer ! Puis les voilà qui reviennent vers nous, à nous monter nos valeurs, à nous montrer l'amour de ce que nous sommes, et de ce qu'ils sont devenus réellement. Ils sont devenus soudainement jeunes adultes, ils nous prennent enfin au sérieux dans notre rôle de parents. Ils nous demandent conseils et cherchent  à rester un maximum de temps auprés de nous ! Comme si le temps devenait soudainement si important maintenant. Comme si le temps leurs disait ça sera bientôt votre tour à vous : celui de devenir parent. Oui, être père, être mère n'est pas facile dans un monde devenu trop violent, mais l'âme humaine porte en elle les germes de tant de civilisations, ayant vaincu la faim, les maladies, les guerres, combattu le mal et l'injustice pour parvenir jusqu'à nous. La conquête et la victoire sont dans nos gènes, malgré la peur et le doute on est une espèce à part. Car on vit et on meurt dans l'espoir. Merci à cette jeune psychologue d'avoir pensé à nous rafraîchir l'âme, comme quoi sur internet il n'y a pas que du mal, mais une bonne idée quoi que virale portant de l'espoir, peut aller se propager comme une ondée fraîche, généreuse pour raviver le train train de notre quotidien assombri par tant de désespoir.