#}

L'enfant, le temps et la télévision

Analyses et société
Mamoun Moubarak Dribi
11-05-2017

C'est la rentrée scolaire, riche en émotions mêlées, d'angoisse et de joie, de peurs et d'optimisme ! De voir son enfant s'éloigner à petit pas, traînant son cartable... le cœur serré, les mamans courages se ressemblent toutes, qu'elles soient instruites ou pas ! Elles ont le cœur gros de doutes et de tendresse. Elles fendent en larmes, elles se parlent à dire tout et n'importe quoi... pourvu que parte ce lourd et gros poids qu'elles portent sur le cœur. Progressivement les choses évoluent, et le calendrier scolaire impose sa cadence. Les devoirs se suivent et n'en finissent plus, les cris  les larmes, mais aussi beaucoup de remontrances et de crises. La plus part des parents se plaignent que leurs enfants n'arrivent pas à travailler de manière régulière et assidu, sauf si on fait le gendarme avec eux. L'objectif de cet article n'est pas de prodiguer une recette miracle, d'autant  plus que vous connaissez ma position vis à vis d'un symptôme qui résiste dans le temps. Je parle de ceux et celles qui lisent régulièrement mes productions. Un symptôme n'est pas uniquement un fait du hasard, une bévue à battre et à combattre (comme on le ferait avec une grippe!!), pour un grand nombre d'expert un symptôme d'ordre cognitif, psycho-émotionnel, ou caractériel dans un rapport relationnel intra ou inter personnel, remplirait aussi une fonction de résistance. Il fait front à quelque chose, il fait barrage à ... !! c'est là l'effet de structure dont vous m'entendez parler tout le temps. Les travaux de Lacan, de Strauss et de Dolto abondent dans ce sens. Plus récent, il y a le bon livre de Thierry Janssen «  la maladie a t elle un sens » qui parle en détails des effets du sens. Nous avons abordé, la fameuse question de régularité, ou plutôt d'absence de régularité de production scolaire chez l'enfant. Comme l'indique le titre que j'ai mis au présent article : « l'enfant, le temps et la télévision » il est question ici de celui qui donne le tempo ! Rappelons, qu'il peut s'agir ici d'une personne ou d'un concept. Le tempo va générer la cadence, qui produit à son tour les cycles ! Ainsi quand on voit de la frénésie, de l'éparpillement ou de la dispersion ! Il ne faut pas travailler à encadrer le chaos apparent en vue d'obtenir l'ordre. Mais il faut surtout s'intéresser aux causes implicites qui le régisse. Le temps est essentiel dans toute chose, il régit les délais, il nous rend pertinent, il nous fait faire des calculs et des prévisionnels. Tout dans notre vie est influencé par le temps, c'est un fait absolu. Or il y a des choses qui nous parasitent dans notre rapport au temps ! On sait qu'un enfant qui quitte l'école à 17h00 et qui doit se coucher à 21h00 à 5h00 devant lui pour faire les choses qui lui incombe. La majorité des parents font un planning à partir de ce simple calcul, et mettent en place les résolutions nécessaire. Seulement ils ne font pas attention au chef d'orchestre : la télévision. Les enfants mémorisent leurs programmes télé préférés et les parents aussi. Chacun de nous a ses séries, ou émissions qu'il suit de manière scolastique ! Le fil du temps quotidien, ou hebdomadaire envahit en soirée à la programmation de la télé n'est ce pas. On sait tous l'important du lien familial chez l'enfant, et ce que cela représente pour lui d'être parmi les siens ! Un enfant qui fait ses devoirs dans sa chambre, n'a qu'une idée en tête, finir ses devoirs pour venir se joindre à sa famille autour de la télévision. Pendant la journée ou en début de soirée, vous le verrez parler des programmes télé, en faisant toutes les bonnes promesses, pour doubler d'efforts !  L'erreur commise par les parents c'est leur action centré vis à vis de l'enfant dans son rapport à la télévision, mais oublie d'interroger leur rapport propre à la fameuse boite magique !! il demeure essentiel, que toute la famille change d'attitude durant l'année scolaire ! Il n'y a pas de programmes qui compte ! On ne doit pas jouer avec ses choses là ! L'enfant a un esprit fragile et facilement influençable. Rappelons dans ce sens, qu'en France par exemple il est interdit d'afficher aux enfant, la publicité du programme qui va suivre !! pourquoi à votre avis ? Car l'enfant reste accrocher à attendre ce qui va apparaître après... il est curieux par nature, et adore les surprises, surtout quand c'est amusant et agréable. La structuration de l'espace et du temps chez l'enfant, nous oblige à aller loin dans la recherche de toutes les causes qui pourraient subvertir sa concentration et son rendement scolaire. Cela ne signifie pas pour autant, que l'on doit éteindre la télé pour ne l'allumer que les weeks ends ! Non ce n'est pas ça le but. Ce qu'il faut comprendre, c'est notre manière de régir notre vie au quotidien. On ne doit pas abandonner notre prise de main, on doit vivre pleinement responsable de nos faits et actes.